En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 

Blog - Brèves d'eau


 3 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Eau dans le Pilat: Inquiètude sur le faible débit des sources 01/18  -  par   Maurice

Le 09 janvier 2018: Pilat; le faible débit des sources d'eau potable devient inquiétant.

Article publié: le progrès 9 janvier 2018

Les communes de Planfoy et Saint-Régis-du-Coin souffrent depuis quelques mois d’un manque d’eau potable. L'épisode de sécheresse que subit le département depuis le début de l’été 2017 n’en est pas la seule cause. Les sources se tarissent de plus en plus tôt d’années en années.

Dans le Pilat, toutes les communes de l’ancien canton de Saint-Genest-Malifaux sont principalement alimentées en eau potable par des captages de sources qui passent sur leur territoire. Quelques-unes sont également connectées au réseau des eaux de la Semène afin d’assurer une quantité suffisante aux habitants en période d’étiage (débit minimal d’un cours d’eau) ou de sécheresse. Un plan B dont les villages de Planfoy et Saint-Régis-du-Coin ne bénéficient pas.

Planfoy vit sur ces sources

La commune de Planfoy ne vit que sur ces sources comme l’indique le maire, Jean-François Louison. « Nous avons trois sources de captages, plus une de pompages. Ça nous a toujours suffi. » Seulement, dans le courant du mois de décembre, la Ville découvre une fuite. La faute à une canalisation touchée pendant les travaux.

Le problème c’est qu’avec la neige, il était difficile de trouver l’origine de la fuite. « Le réservoir a été complètement vidé. Nous avons dû livrer de l’eau chez les particuliers », explique le premier magistrat. Depuis, l’eau est retombée. Mais la fuite n’a toujours pas été trouvée. La Ville conseille donc aux habitants de restreindre leur consommation au maximum. Les recherches devraient aboutir cette semaine.

Le Progrès 9 janvier 2018

Le 09 janvier 2018: Pilat; le faible débit des sources d'eau potable devient inquiétant.

Article publié: le progrès 9 janvier 2018

Les communes de Planfoy et Saint-Régis-du-Coin souffrent depuis quelques mois d’un manque d’eau potable. L'épisode de sécheresse que subit le département depuis le début de l’été 2017 n’en est pas la seule cause. Les sources se tarissent de plus en plus tôt d’années en années.

Dans le Pilat, toutes les communes de l’ancien canton de Saint-Genest-Malifaux sont principalement alimentées en eau potable par des captages de sources qui passent sur leur territoire. Quelques-unes sont également connectées au réseau des eaux de la Semène afin d’assurer une quantité suffisante aux habitants en période d’étiage (débit minimal d’un cours d’eau) ou de sécheresse. Un plan B dont les villages de Planfoy et Saint-Régis-du-Coin ne bénéficient pas.

Planfoy vit sur ces sources

La commune de Planfoy ne vit que sur ces sources comme l’indique le maire, Jean-François Louison. « Nous avons trois sources de captages, plus une de pompages. Ça nous a toujours suffi. » Seulement, dans le courant du mois de décembre, la Ville découvre une fuite. La faute à une canalisation touchée pendant les travaux.

Le problème c’est qu’avec la neige, il était difficile de trouver l’origine de la fuite. « Le réservoir a été complètement vidé. Nous avons dû livrer de l’eau chez les particuliers », explique le premier magistrat. Depuis, l’eau est retombée. Mais la fuite n’a toujours pas été trouvée. La Ville conseille donc aux habitants de restreindre leur consommation au maximum. Les recherches devraient aboutir cette semaine.

Le Progrès 9 janvier 2018

Fermer

Publié le 19/01/2018 11:01   | |    |