Blog - CACE

Nombre de membres 11 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer Loi et Texte officiels

Déplier Fermer Intercommunalité

Déplier Fermer Brèves d'eau

Déplier Fermer Enquêtes

Déplier Fermer La bande à bonne'eau

Déplier Fermer CACE

Déplier Fermer Trucs & Astuces Eau

Déplier Fermer Vayrana Inf'Eau

Déplier Fermer Ech'eau d'ailleurs

Derniers billets
Archives
08-2019 Septembre 2019
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
CACE

Le Collectif eau du Dunkerquois organise une réunion pour les élus le 15 juin après midi 06/16  -  par Georges_Bourgier

15 juin 2016

Le collectif eau du Dunkerquois organise une réunion pour les élus le 15 juin après-midi

Mobilisés jusqu’au bout. Les membres du Collectif eau du Dunkerquois lancé à l’automne ne vont s’accorder aucun répit pour continuer à porter leurs revendications « pour la maîtrise publique de l’eau et le retour en régie »

Le mercredi 15 juin, de 14 h à 17 h, à la communauté urbaine, le Collectif organisera une réunion destinée aux élus chargés de se prononcer sur la reconduction – ou pas – du contrat avec la Lyonnaise des eaux. Réunion au cours de laquelle interviendront Christophe Lime, adjoint au maire de Besançon, chargé, entre autres, de l’eau et de l’assainissement, et Marc Laimé, journaliste spécialisé et conseil sur les politiques publiques de l’eau auprès de collectivités locales.

« On veut que les élus écoutent nos experts », annonçait Gérard Miroux (PCF) au cours d’une conférence de presse du Collectif, lundi après-midi, à la salle de l’Avenir.

Ces deux intervenants vont défendre le bien-fondé, à leurs yeux, du retour en régie publique, quinze jours avant que les membres du Syndicat de l’eau du Dunkerquois ne se prononcent sur la question suivante : quel mode de gestion choisir pour le service de l’eau potable alors que le contrat de la délégation confiée à la Lyonnaise des eaux se termine fin octobre 2017 ?

De son côté, Christian Muys assurait : « La meilleure solution, c’est l’adhésion à Noréade ».

Le président du Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE) avançait que Noréade, établissement public créé par le SIDEN-SIAN, œuvrait déjà dans une très grande partie des communes du Nord.

Il ajoutait avec satisfaction : « Ses excédents budgétaires passent dans l’investissement. » Et non pas dans « la rémunération des actionnaires » comme à la Lyonnaise, ainsi que le déplore le Collectif eau du Dunkerquois.

Le mode de gestion choisi le 1er juillet

Ceux qui s’intéressent au dossier de l’eau cocheront sans doute dans leur agenda la date du 1er juillet. Ce jour-là (à 17 h, heure prévue pour le moment), les vingt-quatre membres du comité syndical du Syndicat de l’eau du Dunkerquois voteront à bulletins secrets pour choisir le mode de gestion du service public de l’eau potable (régie, délégation de service public, société d’économie mixte à opération unique (Semop)...).

Le nom de la société chargée d’assurer ce service à partir de novembre 2017 ne sera pas choisi à ce moment-là.

La séance publique se déroulera au siège du syndicat dans l’immeuble des Trois Ponts, au 257, rue de l’École-Maternelle, en Citadelle.

Le Syndicat de l’eau du Dunkerquois (ex-Syndicat mixte pour l’alimentation en eau de la région de Dunkerque, SMAERD), présidé par Bertrand Ringot, maire de Gravelines, se compose d’élus de la communauté urbaine de Dunkerque et de six communes extérieures (Bergues, Hoymille, Uxem, Looberghe, Holque et Watten).

Contact

Le Collectif se compose de plusieurs partis politiques, associations, syndicats et simples citoyens (PCF, ATTAC Flandre, Ligue des droits de l’homme, CGT...). Contact :collectif.eau.dunkerquearobasque.jpglaposte.net.

15 juin 2016

Le collectif eau du Dunkerquois organise une réunion pour les élus le 15 juin après-midi

Mobilisés jusqu’au bout. Les membres du Collectif eau du Dunkerquois lancé à l’automne ne vont s’accorder aucun répit pour continuer à porter leurs revendications « pour la maîtrise publique de l’eau et le retour en régie »

Le mercredi 15 juin, de 14 h à 17 h, à la communauté urbaine, le Collectif organisera une réunion destinée aux élus chargés de se prononcer sur la reconduction – ou pas – du contrat avec la Lyonnaise des eaux. Réunion au cours de laquelle interviendront Christophe Lime, adjoint au maire de Besançon, chargé, entre autres, de l’eau et de l’assainissement, et Marc Laimé, journaliste spécialisé et conseil sur les politiques publiques de l’eau auprès de collectivités locales.

« On veut que les élus écoutent nos experts », annonçait Gérard Miroux (PCF) au cours d’une conférence de presse du Collectif, lundi après-midi, à la salle de l’Avenir.

Ces deux intervenants vont défendre le bien-fondé, à leurs yeux, du retour en régie publique, quinze jours avant que les membres du Syndicat de l’eau du Dunkerquois ne se prononcent sur la question suivante : quel mode de gestion choisir pour le service de l’eau potable alors que le contrat de la délégation confiée à la Lyonnaise des eaux se termine fin octobre 2017 ?

De son côté, Christian Muys assurait : « La meilleure solution, c’est l’adhésion à Noréade ».

Le président du Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE) avançait que Noréade, établissement public créé par le SIDEN-SIAN, œuvrait déjà dans une très grande partie des communes du Nord.

Il ajoutait avec satisfaction : « Ses excédents budgétaires passent dans l’investissement. » Et non pas dans « la rémunération des actionnaires » comme à la Lyonnaise, ainsi que le déplore le Collectif eau du Dunkerquois.

Le mode de gestion choisi le 1er juillet

Ceux qui s’intéressent au dossier de l’eau cocheront sans doute dans leur agenda la date du 1er juillet. Ce jour-là (à 17 h, heure prévue pour le moment), les vingt-quatre membres du comité syndical du Syndicat de l’eau du Dunkerquois voteront à bulletins secrets pour choisir le mode de gestion du service public de l’eau potable (régie, délégation de service public, société d’économie mixte à opération unique (Semop)...).

Le nom de la société chargée d’assurer ce service à partir de novembre 2017 ne sera pas choisi à ce moment-là.

La séance publique se déroulera au siège du syndicat dans l’immeuble des Trois Ponts, au 257, rue de l’École-Maternelle, en Citadelle.

Le Syndicat de l’eau du Dunkerquois (ex-Syndicat mixte pour l’alimentation en eau de la région de Dunkerque, SMAERD), présidé par Bertrand Ringot, maire de Gravelines, se compose d’élus de la communauté urbaine de Dunkerque et de six communes extérieures (Bergues, Hoymille, Uxem, Looberghe, Holque et Watten).

Contact

Le Collectif se compose de plusieurs partis politiques, associations, syndicats et simples citoyens (PCF, ATTAC Flandre, Ligue des droits de l’homme, CGT...). Contact :collectif.eau.dunkerquearobasque.jpglaposte.net.

Fermer Fermer

Publié le 16/06/2016 16:58   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  502238 visiteurs
  11 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 11 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
10 Abonnés