Blog - Brèves d'eau

Nombre de membres 11 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer Loi et Texte officiels

Déplier Fermer Intercommunalité

Déplier Fermer Brèves d'eau

Déplier Fermer Enquêtes

Déplier Fermer La bande à bonne'eau

Déplier Fermer CACE

Déplier Fermer Trucs & Astuces Eau

Déplier Fermer Vayrana Inf'Eau

Déplier Fermer Ech'eau d'ailleurs

Derniers billets
Archives
07-2019 Août 2019
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Brèves d'eau

Gestion et qualité de l'eau : la France peut mieux faire 03/13  -  par Maurice

23 mars  2013

Gestion et qualité de l'eau : la France peut mieux faire

Gestion et qualité de l'eau : la France peut mieux faire

le Vendredi 22 Mars 2013 à 12:45

L'eau est indispensable à la vie. C'est ce que nous rappelle, chaque année, la Journée mondiale de l'eau. Si pour la moitié de la population mondiale, installée en zone rurale, l'accès à l'eau progresse, la situation se dégrade dans les grandes villes où sévit une urbanisation grandissante et incontrôlée.

 

En France, chaque habitant consomme en moyenne 150 litres d'eau par jour, soit trois fois plus qu'il y a 30 ans : 93% sont consommées dans les usages domestiques et 7% sont réservés à la boisson et à la préparation des aliments.

La gestion de l'eau mêle des acteurs publics et privés

Près de 80% des usagers regroupés dans 60% des communes ont leur contrat délégué par les élus à des sociétés privés au nombre de trois : Veolia, Suez et La Saur, explique Jean-Luc Touly, conseiller régional EELV (Île-de-France), responsable eau de la Fondation Danielle Mitterrand et délégué FO Véolia Eau.

Bien que ces sociétés doivent respecter un cahier des charges, des disparités de prix existent en moyenne de 1 à 7. "Cette différence s'explique surtout par une opacité et par des conflits d'intérêts", explique Jean-Luc Touly. Depuis quatre ans, on observe une remunicipalisation de l'eau dans certaines communes qui a engendré une baisse de prix de 30% à 40%, et le retour à des régies publiques.

La fondation France Libertés cherche à recueillir des factures afin "que l'eau reste un bien public"

L'eau en France. L'interview de Jean-Luc Touly par Mathilde Munos - LE DOSSIER FRANCE INFO

http://www.franceinfo.fr/societe/dossier-du-12-14/journee-mondiale-de-l-eau-927873-2013-03-22
 

La qualité de l'eau

On le constate souvent en raison d'un goût un peu désagréable ou avec le dépôt de calcaire sur les verres, l'eau n'est pas toujours de très bonne qualité. Il existe plusieurs types de pollution agricoles (70%), nitrates, rejet des collectivités locales (20%), industrie (10%), qui sont plus où moins importantes en fonction de la région où l'on se situe, explique Cyrille Deshayes, responsable du pôle eaux douces du WWF France.

En France, 63% de l'eau distribuée sont issus des nappes phréatiques et 33% des eaux de surface. Les plus gros volumes viennent des eaux de surface et sont majoritairement issus des agglomérations.

"Le problème de fond est qu'il n'y a pas d'égalité de traitement entre une personne qui habite dans une agglomération de grande taille et une commune de 500 ou 1.000 habitants", constate Cyrille Deshayes.

La qualité de l'eau. L'interview de Cyrille Deshayes par Mathilde Munos - LE DOSSIER FRANCE INFO
 

Ne pas avantager les eaux minérales

Les eaux minérales, de source, ne sont pas forcément mieux que celles du robinet. Il est préconisé une eau du robinet, mais il faut une gouvernance et une transparence qui n'existent pas. "Il est urgent de le faire", insiste Jean-Luc Touly. "La France est le symbole de la valeur de l'eau et c'est nous qui sommes condamnés par l'Union européenne."

La Cour de justice de l'Union européenne a assigné la France pour sa mauvaise gestion de la pollution de l'eau.

© Ministère du Développement durable 

23 mars  2013

Gestion et qualité de l'eau : la France peut mieux faire

Gestion et qualité de l'eau : la France peut mieux faire

le Vendredi 22 Mars 2013 à 12:45

L'eau est indispensable à la vie. C'est ce que nous rappelle, chaque année, la Journée mondiale de l'eau. Si pour la moitié de la population mondiale, installée en zone rurale, l'accès à l'eau progresse, la situation se dégrade dans les grandes villes où sévit une urbanisation grandissante et incontrôlée.

 

En France, chaque habitant consomme en moyenne 150 litres d'eau par jour, soit trois fois plus qu'il y a 30 ans : 93% sont consommées dans les usages domestiques et 7% sont réservés à la boisson et à la préparation des aliments.

La gestion de l'eau mêle des acteurs publics et privés

Près de 80% des usagers regroupés dans 60% des communes ont leur contrat délégué par les élus à des sociétés privés au nombre de trois : Veolia, Suez et La Saur, explique Jean-Luc Touly, conseiller régional EELV (Île-de-France), responsable eau de la Fondation Danielle Mitterrand et délégué FO Véolia Eau.

Bien que ces sociétés doivent respecter un cahier des charges, des disparités de prix existent en moyenne de 1 à 7. "Cette différence s'explique surtout par une opacité et par des conflits d'intérêts", explique Jean-Luc Touly. Depuis quatre ans, on observe une remunicipalisation de l'eau dans certaines communes qui a engendré une baisse de prix de 30% à 40%, et le retour à des régies publiques.

La fondation France Libertés cherche à recueillir des factures afin "que l'eau reste un bien public"

L'eau en France. L'interview de Jean-Luc Touly par Mathilde Munos - LE DOSSIER FRANCE INFO

http://www.franceinfo.fr/societe/dossier-du-12-14/journee-mondiale-de-l-eau-927873-2013-03-22
 

La qualité de l'eau

On le constate souvent en raison d'un goût un peu désagréable ou avec le dépôt de calcaire sur les verres, l'eau n'est pas toujours de très bonne qualité. Il existe plusieurs types de pollution agricoles (70%), nitrates, rejet des collectivités locales (20%), industrie (10%), qui sont plus où moins importantes en fonction de la région où l'on se situe, explique Cyrille Deshayes, responsable du pôle eaux douces du WWF France.

En France, 63% de l'eau distribuée sont issus des nappes phréatiques et 33% des eaux de surface. Les plus gros volumes viennent des eaux de surface et sont majoritairement issus des agglomérations.

"Le problème de fond est qu'il n'y a pas d'égalité de traitement entre une personne qui habite dans une agglomération de grande taille et une commune de 500 ou 1.000 habitants", constate Cyrille Deshayes.

La qualité de l'eau. L'interview de Cyrille Deshayes par Mathilde Munos - LE DOSSIER FRANCE INFO
 

Ne pas avantager les eaux minérales

Les eaux minérales, de source, ne sont pas forcément mieux que celles du robinet. Il est préconisé une eau du robinet, mais il faut une gouvernance et une transparence qui n'existent pas. "Il est urgent de le faire", insiste Jean-Luc Touly. "La France est le symbole de la valeur de l'eau et c'est nous qui sommes condamnés par l'Union européenne."

La Cour de justice de l'Union européenne a assigné la France pour sa mauvaise gestion de la pollution de l'eau.

© Ministère du Développement durable 

Fermer Fermer

Publié le 18/04/2016 10:03   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  484421 visiteurs
  15 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 11 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
10 Abonnés