Blog - Brèves d'eau

Nombre de membres 11 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer Loi et Texte officiels

Déplier Fermer Intercommunalité

Déplier Fermer Brèves d'eau

Déplier Fermer Enquêtes

Déplier Fermer La bande à bonne'eau

Déplier Fermer CACE

Déplier Fermer Trucs & Astuces Eau

Déplier Fermer Vayrana Inf'Eau

Déplier Fermer Ech'eau d'ailleurs

Derniers billets
Archives
06-2019 Juillet 2019
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Brèves d'eau

Suez et Dole créent les deux premières Semop pour l'eau et l'assainissement 10/15  -  par Maurice

8 octobre 2015

Suez et Dole créent les deux premières Semop pour l'eau et l'assainissement

Profitant de la nouvelle loi, la ville de Dole a signé avec le groupe Suez la création de deux Semop Doléa Eau et Doléa Assainissement pour une durée de 13 ans.

Doléa Eau et Doléa Assainissement assureront, au 1er janvier 2016, la distribution de l'eau potable et la gestion de l'assainissement de la ville de Dole (Jura). Il s'agit des deux premières sociétés d'économie mixte à opération unique (Semop) en France signées entre la ville et la société Suez. Cette nouvelle forme de société, autorisée depuis le 1er juillet 2014, offre une alternative aux collectivités hésitant entre gestion directe en régie et délégation de service public.

Comme les Sem, ces sociétés sont constituées de partenaires publics et privés. Mais la collectivité peut lancer un appel d'offres unique, en amont de la constitution de la Semop pour désigner les actionnaires privés qui participeront à la réalisation du contrat. Autre différence, ces sociétés sont créées avec un objet précis et dissoutes à la fin du contrat ou à la réalisation de l'objet. « Cela permet un contrôle a priori et non a posteriori », note Jean-Marie Sermier, député-maire de Dole.

La ville a donc lancé deux appels d'offres conjoints pour l'eau et l'assainissement pour un montant global de 67 millions d'euros remportés par Suez, l'actuel délégataire. « Nous aurions souhaité créer une seule Semop pour les deux missions mais la loi ne le permet pas », précise le député-maire. Les sociétés Doléa seront donc détenues à 49 % par la ville de Dole et à 51 % par Suez avec une durée de vie fixée à 13 ans. « Pour que les Semop puissent entrer dans la consolidation de ses comptes, il fallait que Suez possède 51 % des parts. Il n'est finalement pas nécessaire que la ville soit majoritaire car nous siégeons à égalité (3 sièges chacun) aux conseils d'administrations et la présidence est assurée par un élu. Cela pèse sur les débats », assure Jean Marie Sermier qui est devenu président des deux Semop. Sur les 14 salariés prévus, 12 proviennent du groupe Suez et 2 de la ville.

8 octobre 2015

Suez et Dole créent les deux premières Semop pour l'eau et l'assainissement

Profitant de la nouvelle loi, la ville de Dole a signé avec le groupe Suez la création de deux Semop Doléa Eau et Doléa Assainissement pour une durée de 13 ans.

Doléa Eau et Doléa Assainissement assureront, au 1er janvier 2016, la distribution de l'eau potable et la gestion de l'assainissement de la ville de Dole (Jura). Il s'agit des deux premières sociétés d'économie mixte à opération unique (Semop) en France signées entre la ville et la société Suez. Cette nouvelle forme de société, autorisée depuis le 1er juillet 2014, offre une alternative aux collectivités hésitant entre gestion directe en régie et délégation de service public.

Comme les Sem, ces sociétés sont constituées de partenaires publics et privés. Mais la collectivité peut lancer un appel d'offres unique, en amont de la constitution de la Semop pour désigner les actionnaires privés qui participeront à la réalisation du contrat. Autre différence, ces sociétés sont créées avec un objet précis et dissoutes à la fin du contrat ou à la réalisation de l'objet. « Cela permet un contrôle a priori et non a posteriori », note Jean-Marie Sermier, député-maire de Dole.

La ville a donc lancé deux appels d'offres conjoints pour l'eau et l'assainissement pour un montant global de 67 millions d'euros remportés par Suez, l'actuel délégataire. « Nous aurions souhaité créer une seule Semop pour les deux missions mais la loi ne le permet pas », précise le député-maire. Les sociétés Doléa seront donc détenues à 49 % par la ville de Dole et à 51 % par Suez avec une durée de vie fixée à 13 ans. « Pour que les Semop puissent entrer dans la consolidation de ses comptes, il fallait que Suez possède 51 % des parts. Il n'est finalement pas nécessaire que la ville soit majoritaire car nous siégeons à égalité (3 sièges chacun) aux conseils d'administrations et la présidence est assurée par un élu. Cela pèse sur les débats », assure Jean Marie Sermier qui est devenu président des deux Semop. Sur les 14 salariés prévus, 12 proviennent du groupe Suez et 2 de la ville.

Fermer Fermer

Publié le 18/04/2016 23:30   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  468846 visiteurs
  13 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 11 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
10 Abonnés