Quand tu bois de l'eau, pense à la source !   Vayrana - proverbe oriental

  

"L'eau renversée est difficile à rattraper"   Proverbe chinois

  

"La force de l'eau vient de la source"   Proverbe persan

  

Chacun dirige l'eau vers son moulin"   Proverbe corse

  

"A l'échelle cosmique, l'eau liquide est plus rare que l'or"   Hubert Reeves (astrophysicien)

  

"En buvant l'eau du puits, n'oubliez pas ceux qui l'ont creusé"   Proverbe chinois

  

"Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur"   Proverbe russe

  

"Nous ne connaissons la valeur de l'eau que lorsque le puits est à sec"   Proverbe anglais

  

"Il ne faut jamais dire "fontaine, je ne boirais pas de ton eau""   Proverbe français

  

Chacun tire l’eau vers son moulin et laisse à sec son voisin.   Proverbe Catalan

 
Blog - Brèves d'eau

Nombre de membres 9 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer Loi et Texte officiels

Déplier Fermer Intercommunalité

Déplier Fermer Brèves d'eau

Déplier Fermer Enquêtes

Déplier Fermer La bande à bonne'eau

Déplier Fermer CACE

Déplier Fermer Trucs & Astuces Eau

Déplier Fermer Vayrana Inf'Eau

Derniers billets
Archives
10-2018 Novembre 2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Brèves d'eau

Communauté Urbaine Nord 100, retour en Régie? 09/12  -  par Maurice

22 septembre  2012

Communauté Urbaine Nord 100, retour en Régie?

Alain Cacheux : battu mais pas défait

Il avoue s'être un peu emballé entre les deux tours des législatives. Alain Cacheux a cru pouvoir battre l'UMP Sébastien Huyghe, tombeur de Martine Aubry en 2002. Il y aurait eu là du panache et du symbole. Mais la 5e circonscription du Nord, historiquement de gauche, a évolué et glissé de l'autre côté. Faute de siège à l'Assemblée, Alain Cacheux apprécie d'avoir plus de temps pour lui et ses autres mandats.
« La ressource en eau reste un vrai problème. On a parfois frôlé la coupure générale... »

Vous êtes en charge de l'eau à la communauté urbaine. La délégation de service public avec les Eaux du Nord va être remise en jeu. Les Verts réclament le retour en régie. Qu'en pensez-vous ? >> Nous ouvrons un grand débat sur l'eau. Il ne se réduit pas au mode de gestion. Nous allons commencer par un atelier sur la protection de la ressource et la sécurisation de l'eau dans la métropole. C'est un vrai problème. On a parfois frôlé la coupure générale. Nous allons ensuite plancher sur la tarification sociale et progressive. Martine Aubry a annoncé que le principe était acquis... >> Oui. Il y a un projet de loi, dans ce sens, sur les tarifs du gaz et de l'électricité. Nous souhaitons que l'eau soit mise sur le même plan, donc considérée comme un bien fondamental. Nous aurions aimé que la communauté urbaine anticipe mais il fallait pour cela travailler avec les services sociaux de la CAF qui, occupée par sa fusion, n'était pas disponible, ou le Conseil général, dont les personnels sont débordés. Si on la mettait en oeuvre par nous-même, il faudrait un dispositif de solidarité communautaire. Là, si ça entre dans la loi, ce serait un dispositif national. Et enfin, le troisième débat portera sur le mode de gestion. Sur le fond, je n'ai pas d'opinion. Je suis très ouvert. Des retours en régie se sont faits, à Paris, Grenoble, Rouen est en train de le faire. Il y a aussi des délégations de service public qui se passent très bien. Le contrat, signé avec les Eaux du Nord, en 1985 et qui est loin d'être favorable à la communauté urbaine, arrive de toute façon à échéance en 2015... >> Les Eaux du Nord, c'était Véolia et Suez-Environnement à 50/50. Durant la décennie 2000, le ministère de l'Économie a demandé un décroisement dans la composition du capital quand il y avait ce genre de montage. De fait, cela faussait la concurrence. S'il devait y avoir une nouvelle délégation de service public, je pense qu'on aurait une véritable concurrence, avec sans doute également des candidats autres que Véolia et Suez. J'observe aussi qu'il y a des délégations de service public qui se passent très bien. Ici, sur les transports, par exemple, avec Transpole. Quand la décision sera-t-elle prise ? >> On devrait aboutir à une délibération de la communauté urbaine pour le premier trimestre 2013. On est dans une situation un peu complexe. Des stations de pompage sont déjà en régie. Sur les 4 200 km de réseaux de distribution, la communauté en possède 4 100 et les Eaux du Nord 100. C'est assez étrange, ce montage. Le contrat de 1985 était mal fichu. Il n'y a même pas eu d'inventaire ! La question des ressources en eau de la métropole reste posée. Êtes-vous inquiet ? >> On est un peu au-delà des besoins quand il y a des problèmes de pollution. Par exemple avec les ions perchlorates, même si l'agglomération de Lens-Liévin est plus touchée que la métropole. Quand on dépasse certains seuils, on mélange les eaux. C'est une pollution d'origine industrielle ? >> Plutôt guerrière. Il y a une nette corrélation entre les zones de pollution et celles où beaucoup d'obus sont tombés pendant la première guerre mondiale, ou ont été stockés après.

22 septembre  2012

Communauté Urbaine Nord 100, retour en Régie?

Alain Cacheux : battu mais pas défait

Il avoue s'être un peu emballé entre les deux tours des législatives. Alain Cacheux a cru pouvoir battre l'UMP Sébastien Huyghe, tombeur de Martine Aubry en 2002. Il y aurait eu là du panache et du symbole. Mais la 5e circonscription du Nord, historiquement de gauche, a évolué et glissé de l'autre côté. Faute de siège à l'Assemblée, Alain Cacheux apprécie d'avoir plus de temps pour lui et ses autres mandats.
« La ressource en eau reste un vrai problème. On a parfois frôlé la coupure générale... »

Vous êtes en charge de l'eau à la communauté urbaine. La délégation de service public avec les Eaux du Nord va être remise en jeu. Les Verts réclament le retour en régie. Qu'en pensez-vous ? >> Nous ouvrons un grand débat sur l'eau. Il ne se réduit pas au mode de gestion. Nous allons commencer par un atelier sur la protection de la ressource et la sécurisation de l'eau dans la métropole. C'est un vrai problème. On a parfois frôlé la coupure générale. Nous allons ensuite plancher sur la tarification sociale et progressive. Martine Aubry a annoncé que le principe était acquis... >> Oui. Il y a un projet de loi, dans ce sens, sur les tarifs du gaz et de l'électricité. Nous souhaitons que l'eau soit mise sur le même plan, donc considérée comme un bien fondamental. Nous aurions aimé que la communauté urbaine anticipe mais il fallait pour cela travailler avec les services sociaux de la CAF qui, occupée par sa fusion, n'était pas disponible, ou le Conseil général, dont les personnels sont débordés. Si on la mettait en oeuvre par nous-même, il faudrait un dispositif de solidarité communautaire. Là, si ça entre dans la loi, ce serait un dispositif national. Et enfin, le troisième débat portera sur le mode de gestion. Sur le fond, je n'ai pas d'opinion. Je suis très ouvert. Des retours en régie se sont faits, à Paris, Grenoble, Rouen est en train de le faire. Il y a aussi des délégations de service public qui se passent très bien. Le contrat, signé avec les Eaux du Nord, en 1985 et qui est loin d'être favorable à la communauté urbaine, arrive de toute façon à échéance en 2015... >> Les Eaux du Nord, c'était Véolia et Suez-Environnement à 50/50. Durant la décennie 2000, le ministère de l'Économie a demandé un décroisement dans la composition du capital quand il y avait ce genre de montage. De fait, cela faussait la concurrence. S'il devait y avoir une nouvelle délégation de service public, je pense qu'on aurait une véritable concurrence, avec sans doute également des candidats autres que Véolia et Suez. J'observe aussi qu'il y a des délégations de service public qui se passent très bien. Ici, sur les transports, par exemple, avec Transpole. Quand la décision sera-t-elle prise ? >> On devrait aboutir à une délibération de la communauté urbaine pour le premier trimestre 2013. On est dans une situation un peu complexe. Des stations de pompage sont déjà en régie. Sur les 4 200 km de réseaux de distribution, la communauté en possède 4 100 et les Eaux du Nord 100. C'est assez étrange, ce montage. Le contrat de 1985 était mal fichu. Il n'y a même pas eu d'inventaire ! La question des ressources en eau de la métropole reste posée. Êtes-vous inquiet ? >> On est un peu au-delà des besoins quand il y a des problèmes de pollution. Par exemple avec les ions perchlorates, même si l'agglomération de Lens-Liévin est plus touchée que la métropole. Quand on dépasse certains seuils, on mélange les eaux. C'est une pollution d'origine industrielle ? >> Plutôt guerrière. Il y a une nette corrélation entre les zones de pollution et celles où beaucoup d'obus sont tombés pendant la première guerre mondiale, ou ont été stockés après.

Fermer Fermer

Publié le 17/04/2016 07:01   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  259447 visiteurs
  25 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 9 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
9 Abonnés