Quand tu bois de l'eau, pense à la source !   Vayrana - proverbe oriental

  

"L'eau renversée est difficile à rattraper"   Proverbe chinois

  

"La force de l'eau vient de la source"   Proverbe persan

  

Chacun dirige l'eau vers son moulin"   Proverbe corse

  

"A l'échelle cosmique, l'eau liquide est plus rare que l'or"   Hubert Reeves (astrophysicien)

  

"En buvant l'eau du puits, n'oubliez pas ceux qui l'ont creusé"   Proverbe chinois

  

"Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur"   Proverbe russe

  

"Nous ne connaissons la valeur de l'eau que lorsque le puits est à sec"   Proverbe anglais

  

"Il ne faut jamais dire "fontaine, je ne boirais pas de ton eau""   Proverbe français

  

Chacun tire l’eau vers son moulin et laisse à sec son voisin.   Proverbe Catalan

 
Blog - Enquêtes

Nombre de membres 9 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer Loi et Texte officiels

Déplier Fermer Intercommunalité

Déplier Fermer Brèves d'eau

Déplier Fermer Enquêtes

Déplier Fermer La bande à bonne'eau

Déplier Fermer CACE

Déplier Fermer Trucs & Astuces Eau

Déplier Fermer Vayrana Inf'Eau

Derniers billets
Archives
10-2018 Novembre 2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Enquêtes

Vayrana en quête de source... 03/10  -  par Maurice

Vendredi 26 mars 2010

Vayrana en quête de source...

Vous trouverez ci-dessous l'article que notre CA avait décidé de publier dans le prochain bulletin municipal de la commune de Véranne. Nous l'avions voulu assez caustique car cela faisait plus de deux ans que Monsieur le Maire, lors d'une entrevue qu'il nous avait accordée, avait promis que la fontaine de la place retrouverait son eau, qui ne coulait plus suite à un problème de plimouth mal positionné lors de la réfection de la rue de la fontaine. Or, chacun a pu constater que la fontaine du "Pays des sources" reste désespérément au point mort....

Lors d'une convocation en Mairie le 17 mars dernier, Monsieur le Maire accompagné de son Premier Adjoint et de deux Conseillers municipaux, nous a informé que cet article ainsi rédigé était par trop "polémique" et qu'il ne serait pas publié.
Nous avons répondu que si le ton était volontairement plus offensif qu'à l'accoutumée, c'était tout simplement parce que nous avions le sentiment de ne pas être entendus...malgré (ou à cause de) notre patience.
La réaction immédiate de nos élus après l'envoi de notre texte semble d'ailleurs prouver que nous avons bien fait. En effet, nous avons appris avec satisfaction lors de l'entrevue que "la question avait été abordée à chaque Conseil municipal" (même si le sujet ne fut jamais mentionné dans les comptes-rendus). Mais nous avons aussi appris avec étonnement que la fontaine ne pourrait plus être en service, la source qui l'alimentait étant pratiquement tarrie !
Sans mettre en doute le constat de nos élus qui nous ont assuré s'être rendus sur place et avoir effectué plusieurs essais de remise en état....en vain, nous ne pouvons nous résoudre à tirer aussi vite un trait sur cette fontaine emblématique du village, sans tenter de trouver une solution pour sauvegarder un élément aussi important de notre patrimoine.

C'est pourquoi, après avoir réécrit un article plus "académique" pour le bulletin, nous avons décidé de rechercher une solution en associant tous les Vérannaires qui comme nous, considèrent qu'un point d'eau sur la place reste indispensable, tant pour le symbole que pour les nombreux randonneurs qui s'y rafraîchissent.
Nous rencontrerons donc nos concitoyens pour les interroger sur leur sentiment sur cette question et nous l'espérons, montrer à Monsieur le Maire que la fontaine du village n'intéresse pas seulement "les soixante pélerins de Vayrana". Nous les solliciterons aussi pour rechercher ensemble une source ou une résurgence capable de pallier la défection du puits initial.
Nous remercions par avance les Vérannaires pour l'accueil qu'ils voudront bien nous accorder.

Voici le premier article refusé par Monsieur le Maire, Directeur de publication :


 

VERANNE, PAYS DES SOURCES....OU DES SOURDS ?

Exceptionnellement, nous n'utiliserons pas cette page pour vous informer de notre bilan et de nos projets mais pour vous faire part d'un problème qui tient à coeur de bon nombre de nos adhérents, celui de la fontaine du village.

Si l'on s'en réfère au petit guide édité par la Communauté de Communes du Pilat rhodanien, intitulé « Visitez le Pilat rhodanien », en français et en anglais s'il-vous-plait, Véranne, « autrefois nommé « Veyronna » (endroit où l'on trouve de l'eau)...était alors le point de ravitaillement en eau sur la route commerciale faisant communiquer le Dauphiné et le Velay. »

Si cette brochure veut donner une information objective aux touristes découvrant notre belle région, il conviendrait d'y rajouter que de nos jours, ce n'est plus le cas, que la fontaine de la place ne délivre désormais plus une seule goutte d'eau au randonneur de passage, fusse-t-elle « non potable », comme le proclame toujours la pancarte rouge (ce qui reste encore à prouver).

On ne peut que s'étonner (a minima) ou comme nous, à Vayrana, s'insurger devant une telle situation. Monsieur le Maire ne nous avait-il pas promis en octobre 2007 que ce problème serait vite résolu et son premier adjoint n'avait-il pas renchéri lors de la cérémonie d'inauguration du Pont de Paradis que techniquement cela n'était pas difficile à réparer ? Et puisqu'on en parle, pourquoi mettre en exergue la sauvegarde du patrimoine pour justifier la réparation de ce pont, alors que l'on se désintéresse complètement de la question de l'eau pourtant affichée comme emblême du village ?

0326-01_pt.jpg

Monsieur le Maire que nous avons récemment réinterrogé sur la question avance comme explication la baisse des sources qui aurait tari la fontaine. Avec la météo de cet hiver, on pourrait donc voir aujourd'hui la fontaine vivre à nouveau et apporter un peu de gaieté à ce coin de la place qui est désormais bien tristounet avec ses bassins en béton....vides ! Y a-t-il eu une modification lors des travaux de la place et de la rue de la Fontaine en 1998 ?

N'est-ce pas là faire injure à tous nos anciens qui ont sué pour édifier cette alimentation en eau pour tous. Un ancien du village nous a bien expliqué qu'autrefois, il y avait une source dans une cave à la Fontaine qui alimentait un bassin d'environ 10 m3, dans un jardin. De là un tuyau de plomb le reliait au « bachat » de la place ainsi qu'au petit lavoir. Un article p37 du BM n°5 de 1995 le confirme (la queue de renard). C'est en 1927 que la municipalité entreprit les premiers travaux avec le captage du Tout et la pose de canalisations qui alimentaient trois robinets publics : un premier à La Fontaine devant la maison dite « La Ramberte »(actuellement maison Gaucher), une alimentation de la place et un peu plus tard un autre robinet devant la maison de Louis Gay dit « Brûlette » (aujourd'hui maison de Pierre Flacher). L'eau ne manquait pas à Véranne !

Nous savons bien qu'aujourd'hui, l'arme absolue de nos élus est trop souvent l'inertie (ils se fatigueront bien de réclamer toujours la même chose !) Sans parler qu'à la longue une question toujours réitérée peut même devenir ridicule aux yeux de nos concitoyens. Seulement voilà, nous comptons dans nos rangs quelques « têtus » qui ont de la suite dans les idées et n'abandonneront pas le combat pour retrouver une fontaine digne de ce nom à Véranne.

Peut-être après beaucoup (trop ?) de patience, devrons-nous nous résoudre à utiliser des méthodes plus contestataires. Une pétition est d'ores et déjà proposée aux personnes qui partagent notre point de vue et nous comptons bien sur la mobilisation des Vérannaires...et d’autres pour faire enfin aboutir cette revendication qui n'est tout de même pas... «  la mer à boire ».

0326-01_pt.jpg

Le bureau de Vayrana

Vendredi 26 mars 2010

Vayrana en quête de source...

Vous trouverez ci-dessous l'article que notre CA avait décidé de publier dans le prochain bulletin municipal de la commune de Véranne. Nous l'avions voulu assez caustique car cela faisait plus de deux ans que Monsieur le Maire, lors d'une entrevue qu'il nous avait accordée, avait promis que la fontaine de la place retrouverait son eau, qui ne coulait plus suite à un problème de plimouth mal positionné lors de la réfection de la rue de la fontaine. Or, chacun a pu constater que la fontaine du "Pays des sources" reste désespérément au point mort....

Lors d'une convocation en Mairie le 17 mars dernier, Monsieur le Maire accompagné de son Premier Adjoint et de deux Conseillers municipaux, nous a informé que cet article ainsi rédigé était par trop "polémique" et qu'il ne serait pas publié.
Nous avons répondu que si le ton était volontairement plus offensif qu'à l'accoutumée, c'était tout simplement parce que nous avions le sentiment de ne pas être entendus...malgré (ou à cause de) notre patience.
La réaction immédiate de nos élus après l'envoi de notre texte semble d'ailleurs prouver que nous avons bien fait. En effet, nous avons appris avec satisfaction lors de l'entrevue que "la question avait été abordée à chaque Conseil municipal" (même si le sujet ne fut jamais mentionné dans les comptes-rendus). Mais nous avons aussi appris avec étonnement que la fontaine ne pourrait plus être en service, la source qui l'alimentait étant pratiquement tarrie !
Sans mettre en doute le constat de nos élus qui nous ont assuré s'être rendus sur place et avoir effectué plusieurs essais de remise en état....en vain, nous ne pouvons nous résoudre à tirer aussi vite un trait sur cette fontaine emblématique du village, sans tenter de trouver une solution pour sauvegarder un élément aussi important de notre patrimoine.

C'est pourquoi, après avoir réécrit un article plus "académique" pour le bulletin, nous avons décidé de rechercher une solution en associant tous les Vérannaires qui comme nous, considèrent qu'un point d'eau sur la place reste indispensable, tant pour le symbole que pour les nombreux randonneurs qui s'y rafraîchissent.
Nous rencontrerons donc nos concitoyens pour les interroger sur leur sentiment sur cette question et nous l'espérons, montrer à Monsieur le Maire que la fontaine du village n'intéresse pas seulement "les soixante pélerins de Vayrana". Nous les solliciterons aussi pour rechercher ensemble une source ou une résurgence capable de pallier la défection du puits initial.
Nous remercions par avance les Vérannaires pour l'accueil qu'ils voudront bien nous accorder.

Voici le premier article refusé par Monsieur le Maire, Directeur de publication :


 

VERANNE, PAYS DES SOURCES....OU DES SOURDS ?

Exceptionnellement, nous n'utiliserons pas cette page pour vous informer de notre bilan et de nos projets mais pour vous faire part d'un problème qui tient à coeur de bon nombre de nos adhérents, celui de la fontaine du village.

Si l'on s'en réfère au petit guide édité par la Communauté de Communes du Pilat rhodanien, intitulé « Visitez le Pilat rhodanien », en français et en anglais s'il-vous-plait, Véranne, « autrefois nommé « Veyronna » (endroit où l'on trouve de l'eau)...était alors le point de ravitaillement en eau sur la route commerciale faisant communiquer le Dauphiné et le Velay. »

Si cette brochure veut donner une information objective aux touristes découvrant notre belle région, il conviendrait d'y rajouter que de nos jours, ce n'est plus le cas, que la fontaine de la place ne délivre désormais plus une seule goutte d'eau au randonneur de passage, fusse-t-elle « non potable », comme le proclame toujours la pancarte rouge (ce qui reste encore à prouver).

On ne peut que s'étonner (a minima) ou comme nous, à Vayrana, s'insurger devant une telle situation. Monsieur le Maire ne nous avait-il pas promis en octobre 2007 que ce problème serait vite résolu et son premier adjoint n'avait-il pas renchéri lors de la cérémonie d'inauguration du Pont de Paradis que techniquement cela n'était pas difficile à réparer ? Et puisqu'on en parle, pourquoi mettre en exergue la sauvegarde du patrimoine pour justifier la réparation de ce pont, alors que l'on se désintéresse complètement de la question de l'eau pourtant affichée comme emblême du village ?

0326-01_pt.jpg

Monsieur le Maire que nous avons récemment réinterrogé sur la question avance comme explication la baisse des sources qui aurait tari la fontaine. Avec la météo de cet hiver, on pourrait donc voir aujourd'hui la fontaine vivre à nouveau et apporter un peu de gaieté à ce coin de la place qui est désormais bien tristounet avec ses bassins en béton....vides ! Y a-t-il eu une modification lors des travaux de la place et de la rue de la Fontaine en 1998 ?

N'est-ce pas là faire injure à tous nos anciens qui ont sué pour édifier cette alimentation en eau pour tous. Un ancien du village nous a bien expliqué qu'autrefois, il y avait une source dans une cave à la Fontaine qui alimentait un bassin d'environ 10 m3, dans un jardin. De là un tuyau de plomb le reliait au « bachat » de la place ainsi qu'au petit lavoir. Un article p37 du BM n°5 de 1995 le confirme (la queue de renard). C'est en 1927 que la municipalité entreprit les premiers travaux avec le captage du Tout et la pose de canalisations qui alimentaient trois robinets publics : un premier à La Fontaine devant la maison dite « La Ramberte »(actuellement maison Gaucher), une alimentation de la place et un peu plus tard un autre robinet devant la maison de Louis Gay dit « Brûlette » (aujourd'hui maison de Pierre Flacher). L'eau ne manquait pas à Véranne !

Nous savons bien qu'aujourd'hui, l'arme absolue de nos élus est trop souvent l'inertie (ils se fatigueront bien de réclamer toujours la même chose !) Sans parler qu'à la longue une question toujours réitérée peut même devenir ridicule aux yeux de nos concitoyens. Seulement voilà, nous comptons dans nos rangs quelques « têtus » qui ont de la suite dans les idées et n'abandonneront pas le combat pour retrouver une fontaine digne de ce nom à Véranne.

Peut-être après beaucoup (trop ?) de patience, devrons-nous nous résoudre à utiliser des méthodes plus contestataires. Une pétition est d'ores et déjà proposée aux personnes qui partagent notre point de vue et nous comptons bien sur la mobilisation des Vérannaires...et d’autres pour faire enfin aboutir cette revendication qui n'est tout de même pas... «  la mer à boire ».

0326-01_pt.jpg

Le bureau de Vayrana

Fermer Fermer

Publié le 04/04/2016 16:02   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  265928 visiteurs
  22 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 9 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
9 Abonnés