Quand tu bois de l'eau, pense à la source !   Vayrana - proverbe oriental

  

"L'eau renversée est difficile à rattraper"   Proverbe chinois

  

"La force de l'eau vient de la source"   Proverbe persan

  

Chacun dirige l'eau vers son moulin"   Proverbe corse

  

"A l'échelle cosmique, l'eau liquide est plus rare que l'or"   Hubert Reeves (astrophysicien)

  

"En buvant l'eau du puits, n'oubliez pas ceux qui l'ont creusé"   Proverbe chinois

  

"Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur"   Proverbe russe

  

"Nous ne connaissons la valeur de l'eau que lorsque le puits est à sec"   Proverbe anglais

  

"Il ne faut jamais dire "fontaine, je ne boirais pas de ton eau""   Proverbe français

  

Chacun tire l’eau vers son moulin et laisse à sec son voisin.   Proverbe Catalan

 
Blog - Brèves d'eau

Nombre de membres 9 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer Loi et Texte officiels

Déplier Fermer Intercommunalité

Déplier Fermer Brèves d'eau

Déplier Fermer Enquêtes

Déplier Fermer La bande à bonne'eau

Déplier Fermer CACE

Déplier Fermer Trucs & Astuces Eau

Déplier Fermer Vayrana Inf'Eau

Derniers billets
Archives
10-2018 Novembre 2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Brèves d'eau

GAP vote pour la recondustion d'une délégation,mais... 03/12  -  par Maurice

16 mars 2012

GAP vote pour la recondustion d'une délégation,mais...

L’association dépose ce jeudi même deux recours et un référé au Tribunal
administratif de Marseille. L’association milite pour un retour en régie
publique de la gestion de l’eau potable et le 10 février dernier, la
municipalité a voté pour la reconduction d’une délégation de service public
confiée à un groupe privé. Depuis 1993, Véolia a la charge de la gestion de
l’eau à Gap. Le 1er recours porte sur la redevance d’occupation du domaine
public jugée « illégale ». En 2011, la redevance atteignait 811 000 € alors
que depuis 2009, la loi la fixe à 34 000 €. Eau Secours Gapençais demande
donc le remboursement aux usagers du trop perçu par la ville depuis toutes
ces années.

Le second recours, c’est l’annulation pure et simple du vote du 10 février.
Pour l’association, les élus ont été trompés par le cabinet d’audit qui
était en charge de démontrer les inconvénients et avantages d’un retour en
régie communale. « C’est toute la démarche qui est à revoir : la sélection
de l’auditeur et le travail de l’auditeur. Les résultats apportés sont
faux. Est-ce que la municipalité s’en est aperçue ou a t-elle caché la
vérité aux citoyens ? Moi je pense que c’est plus par incompétence que le
maire et les conseillers sont partis sur des éléments faux », précise à la
radio Alpes1 Georges Guiol, membre d’Eau Secours.

Et comme les militants savent que les rendus de jugements vont prendre près
de 4 ans, Eau Secours Gapençais a pris le soin de déposer un référé en
parallèle pour suspendre tout de suite le vote du mois dernier. Le référé
peut être applicable en trois semaines maximum. La bataille contre la ville
a belle et bien commencé.

16 mars 2012

GAP vote pour la recondustion d'une délégation,mais...

L’association dépose ce jeudi même deux recours et un référé au Tribunal
administratif de Marseille. L’association milite pour un retour en régie
publique de la gestion de l’eau potable et le 10 février dernier, la
municipalité a voté pour la reconduction d’une délégation de service public
confiée à un groupe privé. Depuis 1993, Véolia a la charge de la gestion de
l’eau à Gap. Le 1er recours porte sur la redevance d’occupation du domaine
public jugée « illégale ». En 2011, la redevance atteignait 811 000 € alors
que depuis 2009, la loi la fixe à 34 000 €. Eau Secours Gapençais demande
donc le remboursement aux usagers du trop perçu par la ville depuis toutes
ces années.

Le second recours, c’est l’annulation pure et simple du vote du 10 février.
Pour l’association, les élus ont été trompés par le cabinet d’audit qui
était en charge de démontrer les inconvénients et avantages d’un retour en
régie communale. « C’est toute la démarche qui est à revoir : la sélection
de l’auditeur et le travail de l’auditeur. Les résultats apportés sont
faux. Est-ce que la municipalité s’en est aperçue ou a t-elle caché la
vérité aux citoyens ? Moi je pense que c’est plus par incompétence que le
maire et les conseillers sont partis sur des éléments faux », précise à la
radio Alpes1 Georges Guiol, membre d’Eau Secours.

Et comme les militants savent que les rendus de jugements vont prendre près
de 4 ans, Eau Secours Gapençais a pris le soin de déposer un référé en
parallèle pour suspendre tout de suite le vote du mois dernier. Le référé
peut être applicable en trois semaines maximum. La bataille contre la ville
a belle et bien commencé.

Fermer Fermer

Publié le 16/04/2016 14:47   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  259510 visiteurs
  28 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 9 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
9 Abonnés